“Le gouvernement doit respecter l’abrogation du conseiller territorial par le Sénat”

SenatLes élus locaux avaient fait part de leur refus de la réforme territoriale telle que voulue par Nicolas Sarkozy lors des dernières élections sénatoriales partielles. De nombreux élus de droite ou apolitique avaient alors tenu a censurer le gouvernement sur ce point. Le Sénat, désormais dirigé par une majorité de gauche et présidé par le socialiste Jean Pierre Bel a décidé de procéder à une nouvelle lecture du texte. Le résultat est sans conteste et adoptée à une large majorité de Sénateurs.

Président d’une Assemblée dans laquelle siège plusieurs sénateurs, le président de l’assemblée départementale Pierre Izard a aussitôt déclaré que “l’abrogation du conseiller territorial est une décision de bon sens qui renverse enfin le processus de démantèlement des territoires dans lequel le Président de la République veut entrainer notre pays“.

Pour le président du Conseil général de Haute Garonne ce vote constitue même “un acte politique majeur dont je me réjouis parce qu’il montre l’ampleur de la contestation des élus locaux et l’urgence qu’il y a pour le Gouvernement de les respecter dans leurs fonctions et dans leurs attentes au lieu de continuer de s’arcbouter sur des préjugés idéologiques déconnectés de la réalité locale”.

Photo CC/Jackintosh

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.