Iran : l’AIEA demande une enquête internationale sur le programme nucléaire

Le chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Yukiya Amano, a indiqué jeudi qu’il existait des informations crédibles selon lesquelles l’Iran développerait une arme nucléaire et a appelé le pays à accepter la visite d’une équipe de haut niveau pour clarifier la nature de ces installations nucléaires.

« Durant ces trois dernières années, nous avons obtenu des informations additionnelles qui nous ont donné une image plus complète du programme nucléaire d’Iran et fait croître nos inquiétudes sur une possible dimension militaire », a déclaré le Directeur général de l’AIEA, Yukiya Amano, lors d’une réunion à Vienne devant le Conseil des gouverneurs de l’Agence.

L’agence onusienne estime que les informations sont crédibles notamment d’un point de vue technique, a-t-il précisé.

« Les informations indiquent que l’Iran a procédé à des activités relatives au développement d’un engin nucléaire explosif », a ajouté M. Amano. Avant la fin de l’année 2003, ces activités ont été menées dans le cadre d’un programme structuré et certaines de ces activités seraient toujours en fonctionnement.

L’Iran a plusieurs fois répété que le développement de son programme nucléaire avait une finalité pacifique, celle de fournir de l’énergie. De nombreux pays ont émis leur doute sur le programme iranien. L’année dernière le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté un quatrième cycle de sanctions contre l’Iran, citant le risque de prolifération nucléaire et le manque de coopération avec l’AIEA. Par ailleurs, M. Amano a dit espérer qu’une date pour l’envoi de mission puisse être décidée rapidement.

« Je demande à l’Iran d’avoir des contacts substantiels avec l’agence sans délai et de fournir les clarifications requises sur les dimensions militaires de son programme nucléaire », a-t-il conclu.

Dans son discours le chef de l’AIEA a également appelé la Syrie et la République démocratique populaire de Corée à coopérer avec l’agence sur leurs activités nucléaires.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.