Sous la pression des Anonymous, Facebook pourrait faire un effort sur les données personnelles

On le sait depuis longtemps, le gros défaut de Facebook c’est la confidentialité de ses utilisateurs. Mais selon le Wall Street Journal, un accord se prépare entre le géant d’Internet et les autorités américaines pour remédier à cette défaillance.

Depuis des mois, le groupe d’activistes Anonymous dénonce sans relâche la gestion des données des utilisateurs par Facebook, notamment concernant la difficulté de se retirer du site et le non respect de la vie privée. Il semblerait que le mouvement ait été entendu. En effet, selon Le Point, le réseau social aurait accepté un pacte qui limiterai les mises à jour “sauvages” des options de protection de comptes. Rappelons qu’encore aujourd’hui, toutes les données personnelles sont conservées par Facebook, même après suppression de compte. De plus, d’après les informations de l’Express, le réseau social pourrait s’engager à se soumettre à des audits annuels sur la question de la vie privée durant 20 ans, ce qui le mettrai au niveau de Google et Twitter.

La Federal Comission (commission fédérale américaine du commerce), chargée du dossier, n’en est pas à son premier coup d’essai. Le Monde nous rappelle qu’en mars dernier Google avait signé un accord avec celle-ci concernant son service Google Buzz, remplacé aujourd’hui par Google +. Mais une récente affaire vient troubler cette embellie dans la protection des internautes. Le Nouvel Observateur rapporte que Facebook pourrait passer devant la justice allemande. En cause, une nouvelle fonctionnalité lancée par le réseau social: la reconnaissance faciale, contraire au droit européen selon la Cnil allemande. L’affaire devrait se juger au tribunal de Hambourg prochainement.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.