Eclairage Public : pour Lattes, Cohen rend hommage au Petit Prince de Saint Exupéry

eclairageL’ancien élu à la mairie de Toulouse et membre du Parti radical Valoisien prend des accents que ne renierait pas Dominique de Villepin. “La récente décision du maire de Toulouse de rallumer la lumière la nuit à Toulouse apparait comme un hommage indirect à Antoine de Saint Exupery et à l’allumeur de réverbère du Petit Prince…” explique ainsi Jean Michel Lattes qui cite le célèbre texte :

« Lorsqu’il aborda la planète il salua respectueusement l’allumeur:
-Bonjour. Pourquoi viens-tu d’éteindre ton réverbère?
-C’est la consigne, répondit l’allumeur. Bonjour.
-Qu’est ce la consigne?
-C’est d’éteindre mon réverbère. Bonsoir.
Et il le ralluma.
-Mais pourquoi viens-tu de rallumer?
-C’est la consigne, répondit l’allumeur.
-Je ne comprends pas, dit le petit prince.
-Il n’y a rien à comprendre, dit l’allumeur. La consigne c’est la consigne. Bonjour.
Et il éteignit son réverbère. »

« … il n’y a rien à comprendre » dit le Maire de Toulouse, « la consigne c’est la consigne… »

“Durant 3 ans l’équipe actuelle – sans la moindre logique – nous a expliqué tout l’ intérêt d’éteindre les monuments la nuit au nom du développement durable et pour une économie de l’ordre de 15000 euros… économie à rapprocher du cout des Lutins de Noël et leur prestation à 300 000 euros…” explique l’ancien responsable du quartier 7 de Toulouse.

“L’élu en charge de l’éclairage public nous explique aujourd’hui que des « efforts vont être faits rapidement » … certes, « faire et défaire est toujours travailler » mais il aurait été plus simple de ne pas éteindre… pour ne pas avoir à rallumer. Les propos du même élu sur la lumière en ville sont, par ailleurs, très surprenants. La lumière orange « médiévale » qu’il propose de remplacer par un « blanc chaud » (sic) néglige le fait que la municipalité précédente avait déjà remplacé les 2/3 des lampes au sodium avant qu’il ne prenne ses fonctions. En outre, le fait qu’il cite en Exemple le changement de lampes de la rue Pharaon est pour le moins inquiétant… les « lanternes médiévales » ont été remplacées par des lampes modernes à l’esthétique pour le moins médiocre sans réel gain pour les piétons dont l’éclairage ne s’est pas réellement amélioré malgré les nuances subtiles entre le « blanc chaud » et « l’orange médiéval ».” a encore commenté Lattes

Photo © Dawn – Fotolia.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.