RD du Congo : multiplication des violences avant les élections

Un nombre inquiétant de violations des droits de l’homme a été commis pendant la période pré-électorale en République démocratique du Congo (RDC), de tels incidents pouvant mettre en péril le processus démocratique et engendrer des violences post électorales, affirme un rapport des Nations Unies publié mercredi.

Entre le 1er novembre 2010 et le 30 septembre 2011, le Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l’Homme (BCNUDH) a documenté 188 violations des droits de l’homme apparemment liées au processus électoral. Ces violations portent le plus souvent atteinte à la liberté d’expression des individus, au droit à l’intégrité physique et au droit à la liberté et à la sécurité de la personne, ainsi qu’au droit de réunion pacifique. Des exemples de violences et d’atteintes à l’ordre public par des militants des partis politiques ont également été constatés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.