Le Prix Femina à Simon Liberati, le Prix Goncourt des lycéens à Carole Martinez

Encore des prix littéraires cette semaine. Le jury du Prix Goncourt des lycéens a récompensé ce lundi Carole Martinez pour « Du Domaine des Murmures ». L’auteur dépeint dans son livre le parcours d’une jeune demoiselle du XIIème siècle. Les 13 jurés ont trouvé ce roman « le mieux écrit, avec du lyrisme, de la poésie. Il nous fait voyager ». Finaliste malheureuse du Goncourt la semaine dernière, la lauréate a été choisie au 3ème tour de scrutin par 7 voix contre 6 au roman de Sorj Chalandon « Retour à Killybegs ». Pour rappel, le Goncourt a été décerné à Alexis Jenni.

Simon Liberati, auteur de « Jayne Mansfield 1967 » a quant à lui reçu ce lundi le prix Femina. Ce livre offre un nouveau regard sur le destin tragique de cette bimbo qui voulut être star à Hollywood avant de mourir sur une route à 34 ans, le crâne broyé. Le lauréat a été choisi dès le premier tour par 9 voix contre 3 à Colette Fellous pour «Un amour de frère». Ont également été remis le Femina étranger pour Francisco Goldman (« Dire son nom ») et celui de l’essai à Laure Murat (« L’Homme qui se prenait pour Napoléon »).

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.