David Stern, patron de la NBA, pose un ultimatum aux joueurs

Ultimatum pour la NBA. David Stern, le patron de la ligue, laisse aux joueurs jusqu’à ce mercredi pour accepter la dernière proposition en date, soit 51% des revenus pour les basketteurs. Là où Stern parle d’une « excellente offre », Jeffrey Kessler, l’avocat du syndicat des joueurs, dénonce « une menace, une intimidation ». Si Tony Parker and Co refusent, le patron de la NBA promet une offre dite « reset » (retour à zéro) nettement plus basse, le taux diminuant à 47%. Cette mesure s’accompagnerait de nombreuses clauses fortement défavorables pour les joueurs.

Le lock-out, qui persiste depuis maintenant quatre mois, cause la panique de chaque côté. A l’inverse de Jeffrey Kessler, une majorité des propriétaires, dont Michael Jordan (Charlotte), juge l’offre trop favorable aux joueurs. « Au moins quinze d’entre eux prient pour que les joueurs disent non » déclare une source anonyme au site américain ESPN. Si les propriétaires ne sont pas tous d’accord, il en va de même chez les joueurs. La plupart d’entre eux se fient à leur syndicat mais un groupe mené par Paul Pierce tente de « décertifier » le syndicat. Il serait ainsi priver de ses pouvoirs car considéré trop porté sur les concessions. Alors jusqu’où ira cette situation ?

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.