Le Parti Radical dénonce une politique fiscale “illisible”

impotsMalgré la non candidature de Jean Louis Borloo a l’élection présidentielle de 2012, les Radicaux valoisiens de Haute Garonne poursuivent leur tactique de petites piques à l’UMP. A la veille d’une nouvelle réforme fiscale pour cause de déficit budgétaire et surveillance des agences de notation, Jean Jacques Bolzan,secrétaire départemental du Parti Radical dénonce une politique fiscale illisible. Une critique du gouvernement Fillon-Sarkozy qualifiée de politique zig zag par François Hollande.

Les radicaux estiment aujourd’hui que “Les français en ont assez de réformettes au coup par coup,en fonction de l’actualité ou du calendrier électoral”.
Ainsi explique Bolzan “Comment justifier que l’on crée un bouclier fiscal pour l’abandonner trois ans à peine après, ou encore que l’on supprime, après 20 ans d’atermoiements,la Taxe Professionnelle pour la remplacer par une nouvelle fiscalité locale pour le moins illisible ?”. Une instabilité fiscale qui, pour le parti radical aurait une conséquence sur la croissance et “fait perdre à la France toute crédibilité auprès des acteurs économiques”.

Jean-Jacques Bolzan,secrétaire départemental du Parti Radical préconise donc la tenue, “dès juin 2012, un véritable Grenelle de la Fiscalité permettant non seulement de partager le diagnostic avec les forces vives du pays mais aussi d’aboutir à une réforme partagée et stable dans le temps”.

Photo Toulouse7.com capture d’écran impots.gouv.fr

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.