Libye : La Cour Pénale Internationale poursuit son enquête sur Saïf al Islam Kadhafi

Le Bureau du Procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a indiqué mercredi qu’il poursuivait son enquête sur les crimes dont est accusé Saïf al Islam Kadhafi, le fils de l’ancien dirigeant libyen, Mouammar Kadhafi, ainsi que sur les viols qui auraient été commis dans le pays lors du conflit qui vient de se terminer.

« Les enquêtes du Bureau se concentrent actuellement à la fois sur la collecte de preuves contre Saïf al Islam Kadhafi et (l’ancien chef des services de renseignement libyen) Abdullah Al-Senussi, pour préparer un éventuel procès, et sur les crimes liés au genre en Libye », a dit le Procureur de la CPI, Luis Moreno-Ocampo, devant le Conseil de sécurité.
Vendredi, le Procureur de la CPI avait indiqué être en contact informel avec Saïf al Islam Kadhafi, qui est recherché pour crimes contre l’humanité.
« Nous avons reçu des questions d’individus liés à Saïf al Islam concernant les conditions légales associées à son éventuelle reddition à la Cour », a précisé mercredi Luis Moreno-Ocampo. « D’un autre côté, nous avons reçu des informations selon lesquelles un groupe de mercenaires pourrait tenter de faciliter sa fuite de Libye », a-t-il ajouté. « Nous appelons les Etats à faire tout ce qu’ils peuvent pour empêcher une telle opération. C’est à Saïf al Islam Kadhafi et à Abdullah Al Senussi de décider s’ils se rendent eux-mêmes, restent cachés, ou tentent de s’échapper vers un autre pays ».
Fin juin, la CPI a délivré trois mandats d’arrêt à l’encontre de Mouammar Kadhafi, Saïf al Islam Kadhafi et Abdullah Al-Senussi pour des crimes contre l’humanité commis en Libye à travers l’appareil d’Etat libyen et les forces de sécurité.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.