Syrie, les pressions internationales s’accentuent contre Bachar Al Assad

Le Secrétaire général de l’;ONU, Ban Ki-moon, a appelé samedi les autorités syriennes à mettre un terme une fois pour toutes aux opération militaires contre les civils et à libérer tous les prisonniers politiques.

Ban Ki-moon a appelé « à stopper toutes les opérations militaires contre le civils une fois pour toutes et à libérer tous les prisonniers politiques et ceux qui sont détenus pour leur participation aux protestations populaires », a fait savoir samedi son porte-parole dans un communiqué.

Il a rappelé que cette « violence est inacceptable et qu’elle doit stopper immédiatement ». Le chef de l’ONU a condamné les assassinats de dizaines de civils en Syrie dans les provinces de Homs et Hama, élevant le nombre de décès à plus de 3.000 personnes depuis le début des protestations depuis sept mois.

Ban Ki-moon a estimé que les appels du peuple syrien pour le changement doivent être entendus et que des réformes ambitieuses doivent être mises en oeuvre, sans répression, ni violence.
Selon la presse, la Syrie a connu vendredi l’une des journées les plus violentes depuis des semaines, avec 36 civils tués lors de tirs à balles réelles des forces de sécurité pour disperser des manifestations.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.