Un expert de l’ONU demande à Israël de protéger les enfants palestiniens

Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l’homme dans les territoires palestiniens occupés, Richard Falk, a exhorté jeudi le gouvernement israélien à assurer la protection des enfants palestiniens vivant sous l’occupation, notamment ceux qui sont arrêtés ou détenus, et à respecter les standards de droits de l’homme et humanitaires internationaux.

« L’occupation prolongée empêche le développement normal des enfants à cause des privations qui affectent la santé, l’éducation et la sécurité des enfants, » a déclaré M. Falk dans un nouveau rapport adressé à l’Assemblée générale des Nations Unies.

L’expert indépendant estime que l’insécurité des enfants palestiniens est aggravée par la violence commise par les colons israéliens en Cisjordanie, par les incursions nocturnes des forces d’occupation, par les démolitions de maisons, les menaces d’expulsion et d’autres pratiques.

À Gaza, la situation est aggravée par le blocus et les incursions violentes et les conditions de vie dans les camps qui n’ont toujours pas été reconstruits suite aux destructions causées par l’armée israélienne durant l’opération « plomb durci » qui a également causé d’importants dégâts aux infrastructures, aux édifices publics et dans les quartiers résidentiels.

« Depuis 2007, le nombre d’;nfants palestiniens arrêtés et poursuivis augmente d’année en année, et il existe des preuves abondantes d’abus lors des arrestations et des interrogatoires des enfants. Les procès verbaux font état d’arrestations au milieu de la nuit, d’enlèvements d’enfants de chez leurs parents pour les interroger, d’abus lors de la détention et de procédures à charge qui excluent la possibilité d’acquittement, » a expliqué M. Falk.

Le rapport relate un incident où une fillette de trois ans est extraite de sa maison et menacée avec une arme. « Les soldats lui ont dit qu’elle sera tuée et que la maison de sa famille détruite si elle ne révèle pas le lieu où se cache son frère. Maintenant sa mère explique que la fille n’arrive plus à dormir et qu’elle souffre d’énurésie, » a expliqué le Rapporteur spécial de l’ONU.

M. Falk est également revenu sur les nombreux cas de harcèlement de la part de colons israéliens contre des enfants palestiniens alors que ceux-ci se rendent à l’école, sans intervention de l’armée israélienne qui est présente. Cela a découragé un nombre croissant de familles d’envoyer les enfants à l’école. « Le manque de volonté à prévenir et à punir la violence des colons reste une importante violation des obligation légales fondamentales de l’Etat d’Israël à protéger la population civile, » a rappelé M. Falk.

En 2011, le nombre d’incidents de violence de la part de colons israéliens en territoire palestinien occupé a augmenté de 50%. Il y a presque quotidiennement des actes de violence ou de vandalisme contre la population palestinienne et leurs biens. « Ce développement inquiétant fait partie d’une politique de soutien passif des forces de sécurité israéliennes aux colons, » a indiqué M. Falk.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.