Mort de Kadhafi : l’ONU appelle à la réconciliation en Libye

La mort annoncée de l’ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi et la fin des combats dans la ville de Syrte et dans d’autres villes libyennes marquent une transition historique en Libye après des mois d’affrontements meurtriers, a estimé jeudi le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, qui a appelé à la réconciliation.

« Vous avez tous vu les informations faisant état de la mort du colonel Mouammar Kadhafi et la fin des combats à Syrte et dans d’autres villes. Clairement, ce jour marque une transition historique pour la Libye », a dit Ban Ki-moon au début d’un discours lors d’une réunion de haut-niveau sur la croissance durable au siège des Nations Unies à New York.

« Dans les jours à venir, nous serons les témoins de scènes de joie, ainsi que de chagrin pour ceux qui ont tant perdu », a-t-il ajouté. « Ce n’est que la fin du commencement. Le chemin vers l’avenir pour la Libye et sa population sera difficile et plein de défis. Maintenant, c’est le moment pour tous les Libyens de se rassembler. Les Libyens ne peuvent réaliser la promesse du futur que grâce à l’unité nationale et à la réconciliation. » Le Secrétaire général a appelé les combattants de tous bords à déposer les armes. « Céest le moment pour guérir et reconstruire, pour la générosité d’esprit et non pour la revanche », a-t-il dit.

Il a estimé que l’inclusion et le pluralisme devaient être les mots clés alors que les autorités de transition libyennes préparent des élections et prennent de nombreuses autres mesures pour construire leur nouvelle nation.

Selon la presse, Mouammar Kadhafi serait mort des suites de ses blessures après avoir été capturé par des combattants du nouveau gouvernement libyen, alors qu’il tentait de fuir la ville de Syrte.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.