Une trêve de 45 jours pour les Jeux Olympiques de Londres ?

L’Assemblée générale de l’ONU a adopté lundi une résolution à l’unanimité exhortant les États à respecter une cessation des hostilités pendant les 45 jours durant lesquels se dérouleront les Jeux Olympiques de Londres en 2012.

« Le fait que la résolution ait été parrainée par tous les 193 États Membres de l’ONU montre à quel point ils soutiennent l’idée de mobiliser le potentiel unique du sport pour faire progresser les objectifs de développement et de la paix », a déclaré le Conseiller spécial du Secrétaire général pour le sport, le développement et la paix, Wilfried Lemke.

Dans la résolution, intitulée « Construire un monde meilleur et pacifique grâce au sport et à l’idéal olympique, l’Assemblée générale exhorte les États à respecter une cessation des hostilités sur toute la période des Jeux Olympiques de Londres, du 27 juillet 2012 à la clôture des Jeux Paralympiques, le 9 septembre 2012.

M. Lemke salué cette coopération « par le sport pour la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement ».

Sebastian Coe, double médaillé d’or olympique et président du Comité d’organisation de Londres 2012, qui a présenté la résolution au nom du Royaume-Uni, a souligné le rôle important que le sport peut jouer « pour réparer les communautés brisées, reconstruire la confiance, redécouvrir le respect de soi, et favoriser les valeurs communes de notre humanité ».

Tous les deux ans depuis 1993, la résolution – également connue comme le « résolution de la Trêve olympique » – est adoptée par l’Assemblée générale. Le texte est traditionnellement présenté par le pays hôte de l’édition des Jeux olympiques et paralympiques.

Parallèlement, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a rencontré lundi à Genève un membre du Parlement britannique, Bates Langbaurgh, qui a débuté une marche de plus de 4.800 kilomètres à travers dix-sept pays, depuis le Mont Olympus en Grèce jusqu’à Londres, afin de sensibiliser les populations sur la Trêve Olympique.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.