Syrie : Ban Ki Moon exhorte sans exiger

Alors qu’il se trouvait lundi en visite en Suisse, le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon a de nouveau exhorté la Syrie à accepter de recevoir la Commission d’enquête internationale créée par le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies.

Lors d’une conférence de presse à Berne avec la Présidente de la Confédération suisse, Micheline Calmy-Rey, le Secrétaire général a souligné qu’il avait discuté de cette question à plusieurs reprises avec le Président syrien Bachar Al-Assad.

Il a rappelé qu’une mission humanitaire avait été reçue il y a un mois par le gouvernement syrien. « La mission a été consternée par le nombre de civils tués. J’ai exhorté les autorités civiles, y compris le Président Assad et le Ministre des affaires étrangères à mettre fin immédiatement à ces tueries. Il faut engager un dialogue inclusif et entreprendre des réformes politiques avant qu’il ne soit trop tard, » a-t-il dit en citant le nombre de morts qui dépasse désormais les 3000.

Le gouvernement syrien a rétorqué que de nombreux membres des forces de sécurité on également perdu la vie, ce à quoi Ban Ki-moon a répondu que tous les décès étaient inacceptables que cela soit des civils ou des membres des forces de l’ordre.

« Pour permettre la transition, le Président syrien doit engager le dialogue, comme il l’a souvent promis de le faire. Je répète mon appel à agir davantage dans ce sens et je demande au Président d’accepter la Commission d’;enquête du Conseil des droits de l’homme au plus vite. Si les autorités syriennes affirment que le plus grand nombre de ceux qui ont été tués sont des membres des forces de l’ordre, la Commission pourra le vérifier, » a souligné Ban Ki-moon.

Selon lui, cela serait une excellente opportunité pour les autorités de faire entendre leur point de vue à la communauté internationale, plutôt que d’enfermer la société et de continuer à tuer leur propre population.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.