17 octobre 1961 : contre l’oubli

1961Le 17 octobre 1961, des dizaines de milliers d’Algériens manifestent pacifiquement à Paris contre le couvre feu qui leur avait été imposé par Maurice Papon, alors Préfet de police de Paris. La répression policière sera féroce. Des centaines de manifestants, victimes d’une violence et d’une brutalité extrêmes, sont jetés dans la Seine. Nombreux sont ceux qui perdent la vie. 50 ans après, la Vérité est en marche.

Les partis de gauche, de nombreuses associations réclament aujourd’hui la reconnaissance, par les autorités politiques de ce pays, qu’un crime contre l’humanité a été commis par l’État les 17 et 18 octobre 1961. Et soit créé un lieu du souvenir à la mémoire de ceux qui furent assassinés ce jour là.

A Toulouse, une manifestation est programmée ce lundi 17 octobre 2011 à 18h30 au Pont neuf (côté Esquirol) : les signataires de cet appel : RESF31, LDH, FSU, AL, ATTAC Toulouse, Collectif de soutien au peuple algérien, Le CRI31, C&A, EELV, ETM31, GU, LO, Maison de Quartier de Bagatelle, Mouvement de la Paix(Comité 31), MRAP, NPA, Parténia, Partit Occitan Pais Tolosan, PG, PS, Solidaires, Survie MP

Photo DP/T7 : “Ici on noie les Algériens”, cette inscription a été effectuée quai de Conti, à Paris, dans les jours qui ont suivi le 17 octobre 1961 par un “Comité pour la paix en Algérie

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.