Birmanie : libération programmée de plusieurs prisonniers politiques

Le Rapporteur spécial sur la situation des droits de l’homme au Myanmar/Birmanie, Tomas Ojea Quintana, a salué jeudi la décision du Président Thein Sein de prononcer une amnistie et la libération d’un grand nombre de prisonniers politiques dans le pays.

« Je pense que ce développement constitue une étape importante pour les autorités du Myanmar afin de répondre aux inquiétudes internationales et progresser vers la réconciliation dans le pays », a déclaré l’expert indépendant dans un communiqué.

« Je suis heureux que ces prisonniers qui ont souffert depuis si longtemps puissent être à nouveau auprès de leurs familles et encore jouer un rôle dans la vie du pays », a-t-il ajouté.

Alors que le nombre exact de prisonniers politiques relâchés n’a pas encore été confirmé, l’amnistie pourrait concerner plus de 200 personnes.

« Il y a des personnes qui ont été emprisonnées pour avoir exercé leurs droits fondamentaux ou qui n’ont pas bénéficié d’un procès équitable », a dit M. Quintana.

« Leur libération serait une étape importante pour la transition démocratique, et serait favorablement accueillie par le peuple à la fois à l’intérieur et à l’extérieur du pays. Il est impératif que le gouvernement libère tous les prisonniers », a-t-il insisté.

Le Rapporteur spécial a appelé le gouvernement du Myanmar à prendre des mesures immédiates afin d’améliorer les conditions de détention et de traitement des prisonniers conformément aux standards internationaux.

Dans un rapport a paraître prochainement, l’expert fait état d’allégations de mauvais traitements pendant les interrogatoires, d’utilisation de prisonniers comme boucliers humains et de transferts de prisonniers dans des zones isolées de telles sortes que leurs familles ne peuvent pas s’y rendre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.