Libye : violents combats à Syrte

Alors que les combats entre les forces du nouveau gouvernement libyen et ceux du régime déchu du colonel Kadhafi continuent autour de la ville de Syrte, en Libye, la Secrétaire générale adjointe des Nations Unies aux affaires humanitaires, Valérie Amos, a appelé les parties à épargner les civils et exprimé son inquiétude sur le manque d’accès des travailleurs humanitaires aux populations piégées par les combats à l’intérieur de la ville.

« Je suis extrêmement inquiète de l’impact sur les civils des combats intenses à l’intérieur et aux alentours de la ville de Syrte. Des milliers de personnes ont été contraintes de fuir. Il n’y a pas d’électricité et d’eau potable, la nourriture et le matériel médical sont en quantités insuffisantes », a déclaré Valerie Amos dans un communiqué de presse.

« J’appelle toutes les parties à épargner les civils des effets des hostilités et de se conformer au droit international humanitaire. Les personnes malades et blessées doivent être en mesure de rechercher et de recevoir une assistance médicale et les civils et les combattants doivent être traités avec respect, indépendamment de leurs origines ou leurs affiliations politiques », a-t-elle ajouté.

Les agences de l’ONU et les organisations non gouvernementales acheminent de l’aide médicale et alimentaire ainsi que de l’eau potable pour ceux qui fuient les combats. En revanche, la chef de l’humanitaire de l’ONU a souligné que les combats empêchaient les personnes prises au piège à l’intérieur de la ville de bénéficier de cette aide humanitaire.

« Des stocks d’aide humanitaire ont été pré-positionnés dans les zones alentours afin d’être acheminés dès qu’un couloir humanitaire sera établi », a conclu Valerie Amos.

La semaine dernière, le Représentant spécial de l’ONU en Libye, Ian Martin, a exhorté toutes les parties prenantes à respecter les droits de l’homme et les principes humanitaires et à préparer d’ores et déjà la réconciliation nationale.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.