Gaz de schiste : le parti occitan réclame une refonte du Code minier

Le Partit Occitan “se réjouit de l’abrogation des permis de recherche du Gaz de Schiste accordés à Martin Schuepbach (Nant et Villeneuve de Berg) et à Total (Montélimar). C’est incontestablement une victoire de la mobilisation très forte des citoyens et des élus de ces territoires” indique un communiqué de presse.

“Cependant” précise t on du côté des occitanistes, “nous ne pouvons nous satisfaire de cette première mesure et demandons : L’abrogation des 61 autres permis dont ceux du Bassin et le plaine d’Alès, de Nîmes, de Navacelles, de Gargas, de Brignoles et de beaucoup d’autres non concernés par cette mesure. Une réforme complète du Code Minier pour éviter à l’avenir les zones d’ombre ayant entouré l’octroi de ces permis par Jean-Louis Borloo et l’abrogation « pré-électorale » des permis de Nant, Montélimar et Villeneuve de Berg”.

“C’est pourquoi la mobilisation citoyenne ne doit pas se relâcher. Plus que jamais le slogan qui nous a rassemblés demeure valable. Ni aici, Ni autra part Ni uei, Ni deman” ont clamé des occitanistes … en occitan.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.