Ban Ki Moon félicite Ellen Johnson Sirleaf, Leymah Gbowee et Tawakkoul Karman Nobel de la paix 2011

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki moon, s’est félicité vendredi que le Prix Nobel de la paix 2011 ait été décerné conjointement à trois femmes, deux Libériennes et une Yéménite, pour leur lutte non violente pour la sécurité et les droits des femmes.
« C’est une merveilleuse nouvelle », a déclaré le Secrétaire général à la chaîne de télévision de l’ONU. « Cela souligne le rôle crucial que les femmes jouent pour faire progresser la paix et la sécurité, le développement, et les droits de l’homme ».
Ban Ki moon a félicité « du fond du coeur » les trois gagnantes, « trois femmes courageuses, visionnaires et engagées ». Il s’est dit déterminé à continuer à aider à faire progresser la cause des femmes à travers les Nations Unies.

Selon le Secrétaire général de l’ONU, ce Prix Nobel est un grand soutien, non seulement pour les femmes dans leurs communautés, mais pour tous les gens à travers le monde. « Je pense qu’il faut promouvoir les droits et les possibilités économiques, sociales et politiques des femmes », a t il ajouté, précisant que l’autonomisation des femmes était l’une de ses priorités pour les cinq ans à venir.

Selon la presse, les trois gagnantes sont Ellen Johnson Sirleaf, Présidente du Libéria, Leymah Gbowee, elle aussi libérienne, et la Yéménite Tawakkoul Karman.

Ellen Johnson Sirleaf est la première femme à avoir été élue présidente d’un Etat africain, et est à la tête d’un pays traumatisé par des guerres civiles qui, de 1989 à 2003, ont fait quelque 250.000 morts, détruit ses infrastructures et son économie.

Sa compatriote Leymah Gbowee est récompensée pour son travail de mobilisation et d’organisation des femmes de toutes ethnies et de toutes religions pour mettre fin à la guerre civile et garantir la participation des femmes aux élections.

Avec la Yéménite Tawakkul Karman, le comité Nobel distingue une femme qui a oeuvré pour la paix, la démocratie et les droits des femmes avant et pendant le Printemps arabe.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.