Enquête sur les conditions de vie des étudiants

Fotolia_31758151_SAfin de mieux connaître leurs étudiants, les Observatoire de la vie étudiante (OVE) de l’IEP Toulouse et des universités Toulouse 1 Capitole, Toulouse 2 Le Mirail, Toulouse 3 Paul Sabatier lancent, en cette rentrée universitaire, une grande enquête sur leurs conditions de vie (logement, financement des études, vie culturelle et sportive, santé, transports, etc.).
Cette enquête est menée avec le soutien du CROUS, du PRES et de la ville de Toulouse.

Comment participer ?
Vous êtes étudiant dans une des 3 universités toulousaines ou à l’IEP : du 13 octobre au 13 novembre 2011, munissez-vous de votre carte étudiant et connectez-vous sur le site internet de votre université ou à l’adresse suivante: www.ups-tlse.fr/enquetesove

Toutes les statistiques produites sont anonymes.

________________________
L’universitaire toulousain, et secrétaire national du PS en charge de l’enseignement supérieur et de la Recherche Bertrand Monthubert, dénonce les restrictions d’accès à l’emploi pour les étrangers ayant étudié et obtenu leurs diplômes en France
La circulaire de Claude Guéant et Xavier Bertrand sur les modalités de changement de statut pour les étrangers ayant étudiés et obtenus leur diplôme en France produit les effets restrictifs escomptés par le gouvernement : une nouvelle vague de refus d’autorisations de travail vient de tomber. Cette circulaire, datée du 31 mai, vise explicitement à diminuer le nombre de diplômés pouvant rester travailler en France après leurs études, alors même que des entreprises souhaitent les embaucher. Cette situation est intolérable. Les jeunes concernés doivent attendre des mois pour savoir si ils auront ou non un titre de séjour adéquat, risquant de voir leur futur employeur reculer devant les obstacles administratifs.
Après les avoir formés, refuser à ces diplômés la possibilité de faire profiter notre pays de leurs talents est proprement aberrant.
Alors que Valérie Pécresse, alors ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, avait pour objectif d’accueillir davantage d’étudiants étrangers en master et en doctorat, comment peut-on imaginer attirer des étudiants et des chercheurs si la possibilité d’acquérir une première expérience en France leur est d’ores et déjà fermée ?
Le Part Socialiste demande le retrait immédiat de la circulaire et apporte son soutien à la mobilisation des jeunes diplômés contre cette mesure inique
“.

Photo © djimages – Fotolia.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.