Nouvelle chute de la Bourse de Paris

2e journée dans le rouge. A la mi journée le CAC chute de 2.75% et s’enfonce sous la barre symbolique des 3000 points pour s’établir à 2850 points. La Grèce, les craintes sur la croissance et l’éventuelle faillite de la banque Dexia plombent le contexte.

Déjà étranglée, la Grèce ne devrait pas réaliser ses objectifs budgétaires pour les années 2011 et 2012. Mardi, l’Eurogroup, membre de la troïka en charge de la restructuration de la dette grecque a annoncé son intention de repousser l’aide européenne. Conséquence : nouvelles tensions sur les marchés financiers. Les investisseurs restent sceptiques sur la capacité des banques européennes et françaises qui détiennent des bons du trésor de la Grèce. Une situation aggravée par la situation financière de la banque Dexia qui pourrait céder un certain nombre d’actifs pour faire face au paiement de ses créances.

3e incertitude : la situation économique mondiale. L’expectative reste encore de mise.

Lafarge, Saint Gobain et Alcatel Lucent enregistrent les plus fortes baisses de la matinée. Lafarge recule de 9%. A noter la chute de l’action EADS qui plonge de quelque 6%. A la mi journée nulle valeur du CAC 40 n’est orientée à la hausse.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.