Tramway Garonne : le Conseil d’Etat donne raison à la Mairie de Toulouse

tramwaytoulouseC’est une victoire juridique mais aussi politique pour Pierre Cohen et son équipe. Le Conseil d’Etat a décidé de suivre l’argumentaire du Commissaire du gouvernement qui s’était prononcé contre les juges du  tribunal Administratif de Toulouse. Lesquels, en référé, avaient décidé de suspendre les travaux du tramway Garonne. Les magistrats toulousains avaient fait droit à une association de commerçants et riverains qui invoquaient un doublon entre le tracé du tramway et la ligne de métro B. Pour le Conseil d’Etat, cette ligne de métro correspond bien à l’intérêt général. Un critère qu’avait déjà souligné Joël Carreiras sur son blog. Les travaux devraient donc reprendre dans les prochains mois.

Pierre Cohen s’est quant à lui “félicité” de la décision du Conseil d’Etat qui annule la suspension des travaux de la ligne Garonne prononcée par le Tribunal administratif le 1er juin 2011. “Le Conseil d’Etat a doublement donné raison à notre projet. Il a confirmé l’intérêt général du tramway Garonne et la qualité des études fournies. Il encourage la nécessité de poursuivre la réalisation d’un réseau de transports en commun ambitieux. Nous avons eu raison de contester la décision du juge des référés du Tribunal administratif de Toulouse qui a fait une mauvaise analyse du dossier, a précisé Pierre Cohen. C’est une victoire sur les conservatismes et ceux qui privilégient l’intérêt particulier à l’intérêt général. Les transports en commun sont plus que jamais notre priorité. La ligne Garonne, dans le prolongement de la ligne T1 mise en service il y a quelques mois, constitue la première étape du maillage de l’agglomération en transports en commun. Elle est synonyme d’une mobilité urbaine respectueuse de l’environnement, luttant contre la pollution et la congestion urbaine, accessible à tous, induisant un nouveau partage de l’espace public. Je demande maintenant au tribunal administratif de se prononcer rapidement sur le fond de ce dossier”.

2 Commentaires

  1. Vous voulez parler de ceux-là même qui attaquaient Pierre Cohen et son équipe il y a peu en conseil municipal et dans les pages de leurs blogs ? L’opposition municipale s’est encore une fois ridiculisée sur cette question. N’en rajoutez pas…

  2. C’est certes une victoire pour Pierre COHEN, cependant ce projet n’est pas le sien, ni celui de son équipe. Celui ou ceux qui ont revendiqué la paternité de la ligne T1 ont, à mon avis, plus de légitimité à revendiquer celle-ci. Cela leur permettrait de remettre leur veste du bon côté.
    Compte tenu de cette décision, il serait sage que la partie adverse se désiste de la plainte déposée au tribunal administratif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.