Le cambrioleur jouait aussi de la poële à frire

Valeriy Tretyakov, est un ressortissant ukrainien né en 1971 et habitant à Kharkiv (Ukraine). En septembre 2007, il fut condamné pour avoir grièvement blessé une personne en lui frappant la tête avec une poêle à frire et pour avoir cambriolé son appartement. Condamné à cinq ans et sept mois d’emprisonnement, il fut immédiatement libéré car le temps qu’il avait déjà passé en détention équivalait à la durée de cette peine.

Devant la Cour européenne des droits de l’homme il estima irrégulières son arrestation et sa détention provisoire et excessives dans leur durée cette détention et la procédure pénale dirigée contre lui. Il allégua en outre un défaut d’examen de ses demandes de mise en liberté en instance de jugement. La Cour européenne des droits de l’homme lui a donné raison en condamnant l’Ukraine à 8 000 euros (EUR) pour préjudice moral.

Partager

Articles Récents

Toulouse. un homme qui violentait sa femme tué par un policier

Drame du confinement, un policier appelé pour une affaire de violences conjugales a tué l'homme…

4 avril 2020

300 kilos de Cocaïne saisis à Marseille

Pendant la crise sanitaire du Coronavirus, les trafiquants de drogue poursuivent leur business. Les douaniers…

4 avril 2020

Coronavirus, 95 patients en réanimation à Toulouse

L'Agence régionale de Santé a publié vendredi soir, son bilan quotidien en milieu hospitalier. La…

4 avril 2020

Préfet Lallement, Bac 2020, Bill Withers, Covid 19 les infos de ce vendredi

L'épidémie de Covid 19 progresse partout dans le monde et en France. Le nombre de…

3 avril 2020

“Il est essentiel que les Ehpad aient accès aux kits de dépistage du COVID19”

Le nombre de décès dans les Ehpad est désormais évalué. A défaut de réaction rapide,…

3 avril 2020

Bac, Brevet, BEP et Coronavirus, comment ça va se passer

Pour cause de Confinement Coronavirus, le ministre de l'éducation Emmanuel Blanquer a annoncé que de…

3 avril 2020

Ce site utilise des Coockies pour mesurer son audience et proposer une publicité ciblée. Vous pouvez accepter (ou non) et au passage vous abonner aux ALERTES et NEWSLETTER du site d'actualités Toulouse7.com