Le cambrioleur jouait aussi de la poële à frire

Valeriy Tretyakov, est un ressortissant ukrainien né en 1971 et habitant à Kharkiv (Ukraine). En septembre 2007, il fut condamné pour avoir grièvement blessé une personne en lui frappant la tête avec une poêle à frire et pour avoir cambriolé son appartement. Condamné à cinq ans et sept mois d’emprisonnement, il fut immédiatement libéré car le temps qu’il avait déjà passé en détention équivalait à la durée de cette peine.

Devant la Cour européenne des droits de l’homme il estima irrégulières son arrestation et sa détention provisoire et excessives dans leur durée cette détention et la procédure pénale dirigée contre lui. Il allégua en outre un défaut d’examen de ses demandes de mise en liberté en instance de jugement. La Cour européenne des droits de l’homme lui a donné raison en condamnant l’Ukraine à 8 000 euros (EUR) pour préjudice moral.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.