2e débat pour les primaires socialistes : risques et opportunités

primairesLe deuxième débat pour les primaires socialistes à l’élection présidentielle a lieu mercredi. Cette rencontre entre les 6 candidats et les français est programmée sur iTélé. François Hollande, Martine Aubry, Ségolène Royal, Arnaud Montebourg, Jean Michel Baylet et Manuel Valls avaient déjà eu l’occasion de présenter leur offre politique sur France2 voilà déjà 15 jours. Devant plusieurs millions de téléspectateurs, les candidats avaient fait part de nombreuses convergences sur la crise économique notamment. Des divergences étaient apparues, en fin d’émission, sur la question du nucléaire civil et la légalisation du cannabis.

A 11 jours du premier tour de scrutin, les candidats ont beaucoup à perdre ou à gagner de la confrontation de mercredi. ILs doivent éviter les écueils des attaques personnelles pour se concentrer sur leurs offres politiques.

François Hollande, favori des sondages, il est le plus exposé. Il est celui qui a tout à perdre. Mais il est aussi celui qui peut encore prendre de la hauteur, se présenter au dessus de la mêlée et peaufiner sa stature présidentielle.

Martine Aubry, en retard, elle doit encore séduire. Tentera t elle d’attaquer son principal rival ?

Ségolène Royal distancée dans les derniers sondages d’opinion elle doit tenter son va tout. Sur quelle offre va t elle insister ? A quelle segment de l’électorat va t elle s’adresser ? Ségolène Royal candidate du PS en 2007 devrait insister sur sa capacité à mener une campagne.

Arnaud Montebourg A l’instar de Manuel Valls et Jean Michel Baylet, cette nouvelle exposition médiatique est l’occasion de présenter une offre nouvelle et tenter de séduire l’électorat. Ils sont bien sûr ceux qui ont le plus à gagner de ce deuxième débat des primaires socialistes

Photo Flickr-CC/Parti Socialiste

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.