Nouvelle vague de pollution de l’air sur Toulouse

Pas de vent, de la chaleur et trafic routier intense : tous les ingrédients sont réunis pour une nouvelle alerte à la pollution de l’air sur l’agglomération. Pour l’heure, l’Observatoire de l’Air en Midi Pyrénées (ORAMIP), ne fait que constater une dégradation de la qualité de l’air, sans lancer d’alerte. Ce mardi, les conditions météorologiques resteront chaudes et ensoleillées. L’indice de qualité de l’air devrait être moyen sur les quatre agglomérations. Lundi, l’indice de qualité de l’air a été bon sur Albi, et moyen sur Castres, Tarbes et Toulouse en raison de l’élévation des concentrations d’ozone dans l’air.

Mais, et toujours selon l’ORAMIP, dans les prochains jours, la concentration de dioxyde d’azote pourrait s’intensifier dans la région.

L’indice de qualité de l’air caractérise, au quotidien, l’air ambiant d’une ville.
Il est calculé à partir de quatre polluants (Indice ATMO) ou moins (Indice de Qualité de l’Air): dioxyde d’azote (NO2), ozone (O3), particules en suspension d’un diamètre inférieur à 10 microns (PM10) et dioxyde de soufre (SO2). L’indice est calculé 2 fois par jour du lundi au vendredi.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.