Elles ne veulent plus être appelées “mademoiselle”

Fotolia_5725319_SOsez le féminisme ! et les Chiennes de garde ne veulent plus être appelées “mademoiselle”. Une civilité que ces féministes jugent “discriminatoire, pas obligatoire et pas flatteuse”.

Osez le féminisme 31! sera partie prenante de cette campagne et animera mercredi 28 septembre à 20H à la ligue de l’enseignement (31, rue des Amidonniers à Toulouse) une réunion-débat autour de cette nouvelle campagne avec la projection des vidéos-chroniques “ma vie de mademoiselle”.

L’emploi du terme « mademoiselle » ne repose sur aucune disposition législative ou réglementaire. Il résulte exclusivement de l’usage et ne constitue pas un élément de l’état civil. Cette civilité, tout comme le nom de jeune fille si couramment demandé, date d’une époque où les femmes n’étaient pas autonomes et passaient de l’autorité du père à celle du mari” explique aujourd’hui Nathalie Bréda porte parole d’Osez le féminisme Haute Garonne.

“Depuis 40 ans, pas moins trois circulaires et sept questions au gouvernement ont été publiées sur ce sujet. Pourtant, les femmes souhaitant être appelées madame sans pour autant être mariées se heurtent en France à de nombreuses difficultés. Elles subissent parfois des sous-entendus sur leur vie privée” dénoncent les féministes qui ont ouvert le site internet : madameoumadame.fr pour expliquer leur position et faire pression sur les pouvoirs publics.

Photo © dimis – Fotolia.com

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.