Affaire Karachi : plainte contre Brice Hortefeux pour subornation de témoin

Après les révélations d’appels téléphoniques entre Brice Hortefeux et Thierry Gaubert, les familles de victimes de l’attentat de Karachi ont décidé de porter plainte contre l’ancien ministre de l’intérieur de Nicolas Sarkozy. Selon le journal Lepoint.fr les plaignants viseraient à la fois des faits “de subornation de témoin” et d “d’entrave à la manifestation de la vérité”.

Thierry Gaubert, mis en examen dans le volet financier du dossier Karachi avait été appelé directement par Brice Hortefeux. Des procès verbaux d’écoutes publiées la semaine dernière montrent que Brice Hortefeux avait fait part à Gaubert, d’un certain nombre d’éléments contenus dans le dossier d’instruction. Une enquête pour éventuelle violation du secret de l’instruction avait alors été diligentée.

La subornation de témoin est un délit intentionnel prévu et réprimé par l’article 434-15 du code pénal, puni de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 € d’amende, même si la subornation n’est pas suivie d’effet. En voici la définition “Le fait d’user de promesses, offres, présents, pressions, menaces, voies de fait, manoeuvres ou artifices au cours d’une procédure ou en vue d’une demande ou défense en justice afin de déterminer autrui soit à faire ou délivrer une déposition, une déclaration ou une attestation mensongère, soit à s’abstenir de faire ou délivrer une déposition, une déclaration ou une attestation”.

C’est une très mauvaise nouvelle pour Nicolas Sarkozy. Ce dernier avait décidé de nommer Hortefeux conseiller spécial de l’Elysée et envisageait, selon toute vraisemblance d’en faire son directeur de campagne.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.