Internet est “un service public” pour le Conseil de l’Europe

Fotolia_30937634_SL’universalité et la neutralité d’Internet sont au coeur des préoccupations de l’Europe. Les décisions votées vendredi par les 47 pays membres du Conseil de l’Europe visent à préparer leur position commune. Une position qui sera défendue au sixième forum sur la gouvernance d’Internet qui se tient à Nairobi, au Kenya, à partir de demain. Leur conclusion ? Internet doit être neutre et universel.
Jusqu’à vendredi, les pays membres dont ceux du Conseil de l’Europe vont discuter sur« L’Internet comme catalyseur pour le changement : accès, développement, libertés et innovation ». L’UNESCO organise trois séminaires et un forum ouvert afin de contribuer à développement de la gouvernance de l’Internet basant sur les principes d’ouverture, de confidentialité et de diversité.

Internet, un droit de l’Homme ?

Pour afficher une position commune à ce rassemblement, les 47 pays européens ont décidé qu’Internet est un “service public” sur lequel les individus comptent désormais “pour leurs activités quotidiennes et pour exercer leurs droits de citoyens”, selon les conclusions révélées par l’agence Reuters. L’Etat se doit donc de garantir l’universalité, l’intégrité et le bon fonctionnement d’Internet. Chacun doit pouvoir «  chercher, recevoir et transmettre des informations ».

Photo © zmitrokzbelarusi – Fotolia.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.