Jusqu’à la fin, Troy Davis a clamé son innocence

Le témoignage d’un journaliste américain présent lors de l’exécution de Troy Davis laisse planer le doute sur la culpabilité du condamné à mort. Selon ce journaliste, cité jeudi matin par la presse française, Troy Davis, avant son exécution, aurait demandé à parler à la famille du policier assassiné Mark Allen MacPhail. Toujours selon ce journaliste, Troy Davis, quelques minutes avant sa mort, aurait une dernière fois clamé son innocence et demandé à la famille de la victime de poursuivre ses investigations afin de trouver le vrai coupable et la vérité.

Malgré un dernier appel à la Cour suprême des Etats Unis, les défenseurs de Troy Davis n’ont pas réussi à annuler ou suspendre la condamnation à mort. Troy Davis a patienté quelques heures de plus avant de recevoir l’injection létale. Troy Davis est mort à 5h08 (heure de Paris). L’exécution de la peine de mort a été condamné par des centaines de milliers de personnes dans le monde.

L’ONG Amnesty international a pointé la “honte” à la justice américaine. “Aujourd’hui, la Géorgie n’a pas seulement tué Troy Davis, elle a aussi tué la confiance de tous les soutiens de Troy, à travers le monde, dans le système judiciaire aux Etats-Unis”, a déclaré Geneviève Garrigos, présidente d’Amnesty International France.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.