Libye : le Conseil de sécurité de l’ONU freine l’installation d’une mission internationale

Le Conseil de sécurité a entamé les discussions autour de la proposition du Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, d’établir une mission de l’ONU pour soutenir les nouvelles autorités libyennes alors qu’ils oeuvrent pour reconstruire le pays après le conflit qu’il vient de subir.

Le Secrétaire général a plusieurs fois répété le besoin de répondre rapidement aux requêtes d’assistance des autorités transitoires libyennes. Dans une lettre, du Secrétaire général adressée au Conseil de sécurité cette semaine, il propose l’établissement d’une mission de soutien de l’ONU en Libye pour une période initiale de trois mois menée par un Représentant spécial.

« Le déploiement initial de trois mois est supposé permettre un engagement à l’intérieur du pays pour définir les besoins et les souhaits de la Libye en terme de soutien de l’ONU », a écrit le Secrétaire général à l’intention du Conseil de sécurité.

Le mandat de la mission permettra d’;apporter un soutien pour rétablir la sécurité publique, faire respecter les lois, lancer un dialogue politique inclusif, promouvoir une réconciliation nationale et lancer un processus constitutionnel et électoral et renforcer l’autorité de l’Etat.

Le Conseiller spécial du Secrétaire général de l’ONU pour la planification post-conflit en Libye, Ian Martin, a dit qu’il espère que la résolution sera votée « le plus vite possible » pour que l’ONU puisse commencer le travail dans les domaines prioritaires identifiés par le Conseil national de transition (CNT).

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.