2011, année faste pour le tourisme mondial

Fotolia_323657_SDurant la première moitié de l’année 2011, le nombre de touristes dans le monde a augmenté de 4,5%, a indiqué l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) qui se félicite de ce bon résultat malgré la crise économique internationale.

« Le tourisme peut jouer un rôle clé en terme de développement et de croissance économique particulièrement dans une période au cours de laquelle nombre d’économies, pour la plupart en Europe et en Amérique du Nord, ont du mal à de nouveau créer des emplois », a estimé le Secrétaire général de l’OMT, Taleb Rifai, dans un communiqué.

« De nombreuses d’économies sont toujours confrontées aux risques causés par un faible développement, des problèmes fiscaux et un taux de chômage élevé. Simultanément, les signes de surchauffe sont devenus apparents dans les économies émergentes. Restaurer un développement économique équilibré reste un défi majeur », a-t-il ajouté.

Le rapport estime à 440 millions le nombre de touristes ayant voyagé entre janvier et juin 2011. Ce chiffre fait suite à une année 2010 en forte hausse où le nombre de touristes avait augmenté de 6,5%, a souligné l’OMT dans son communiqué.

Toutes les régions, sauf l’Afrique du Nord (-13%) et le Moyen-Orient (-11%), en pleine mutation depuis le début de l’année à cause de grands mouvements de protestations, ont vu le nombre de touristes augmenter. En Amérique du Sud, l’OMT observe une croissance de 15% du nombre de touristes. En Afrique sub-saharienne et en Europe centrale et de l’est l’augmentation a été de 9%. En Europe du nord et en Europe du sud, la hausse a été de 7%. La hausse en Asie et dans le Pacifique a été de 5%.

Cependant, M. Rifai a tempéré les prévisions pour la seconde moitié de l’année, craignant que la situation économique mondiale se dégrade.

Photo © Konstantin Tavrov – Fotolia.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.