Rentrée scolaire : la FCPE réclame 50 classes supplémentaires en Haute Garonne

Classe_maternelle2L’association de Parents d’élèves FCPE a dressé le bilan de la rentrée 2011 dans le département de Haute Garonne. Et sans surprise, il est mauvais. Les parents d’élèves réclament à l’académie, l’ouverture de 50 classes supplémentaires. “Non, la rentrée scolaire en Haute-Garonne ne se passe pas bien. Il suffit de se rendre dans les écoles du département pour constater que la situation est critique et que les parents sont inquiets” indique la FCPE qui note ainsi que “les classes sont surchargées, dépassant souvent au primaire les seuils fixées en Haute-Garonne (32 en maternelle et 27 en élémentaire) qui sont déjà très élevés (et très loin des chiffres de M. Chatel annonçant 23 élèves par classe !)”.

“Les enfants de moins de trois ans sont laissés en dehors de l’école maternelle, laissant aux parents le soin de trouver des solutions de garde alternatives lorsque leur enfant devra quitter la crèche en cours d’année car il aura atteint trois ans. Cette situation est aggravée par le fait que, bien que l’augmentation importante des effectifs de primaire soit connue depuis le printemps 2011, les décisions d’ouverture de classes n’ont pas été prises lors du CDEN (Comité Département de l’Education Nationale) de fin mai et ont été reportées en septembre” souligne encore la puissante association.

“Il n’est pas acceptable que la majorité des décisions aient été reportées après la rentrée, déstabilisant ainsi enfants (qui auront au mieux leur enseignant définitif trois semaines après la rentrée), enseignants (qui devront dans l’urgence prendre en charge une nouvelle classe) et parents” ont encore pointé les parents d’élèves de la FCPE.

La FCPE 31 réclame en urgence l’ouverture de 50 classes supplémentaires pour accueillir dans de bonnes conditions l’ensemble des élèves.

Photo CC/Photo PE Weck 2005

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.