L’ouragan Irène a causé la mort de deux personnes en Haïti

L’ouragan Irène a causé la mort de deux personnes à Port-de-Paix, dans le nord-ouest d’Haïti, et a laissé dans son sillage des champs dévastés, des routes coupées, des maisons inondées, a indiqué jeudi le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

« Irène s’est éloignée hier des côtes haïtiennes et l’alerte orange a été levée ce matin. Les vols internationaux et domestiques ont repris hier matin. Egalement, hier matin, le Centre d’opération d’urgence conjointe, le EJOINT, coordonné par OCHA a été désactivé, tout comme le Centre élargi des opérations conjointes de la Mission des Nations Unies en Haïti (MINUSTAH), le EJOC », a précisé la porte-parole d’OCHA en Haïti, Emmanuelle Schneider.
Irène a engendré de fortes pluies associées à des inondations et glissements de terrain dans les départements du Nord, Nord Ouest, Nord Est et Artibonite. En Artibonite, plusieurs tronçons de routes ont été coupés. Plusieurs têtes de bétails sont portées disparues et des champs agricoles sont dévastés.

OCHA a également reçu des informations faisant état de dommages infligés aux cultures et au cheptel dans 7 des 13 communes du Nord Ouest. Diverses routes ont été coupées par les pluies.
Selon la direction de la protection civile haïtienne, 950 personnes ont été évacuées dans des abris. Un total de 83 maisons ont été inondées, 25 maisons ont été endommagées et 108 familles sinistrées
Les départements des Nippes, de l’Ouest, du Centre, et de la Grande Anse n’ont pas connu d’;nondations ou de coulées de boue. Des abris provisoires étaient toutefois ouverts par mesure préventive.
Les acteurs humanitaires ont, au cours des derniers mois, mobilisé d’;importantes ressources en vivres, médicaments, tentes et bâches, nourriture.
« Nous disposons de plus de 100.000 tentes et bâches dans l’ensemble du pays et de stocks de nourriture pouvant nourrir 500.000 personnes pendant 26 jours en cas de crise. Nous disposons également de kits de santé permettant de soigner 10.000 personnes pendant 30 jours. Si nécessaire, davantage de fournitures humanitaires sont disponibles dans nos stocks régionaux au Panama », a dit Mme Schneider.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.