Ouragan Irène : Haïti et Panama en alerte rouge

L’Organisation météorologique mondiale (OMT) surveillait mardi la progression à travers les Caraïbes de l’ouragan Irène qui continuait de croître en intensité. L’ouragan est désormais de catégorie 2 sur l’échelle Saffir-Simpson et devrait encore s’intensifier dans les heures et jours à venir.

L’ouragan se trouvait mardi après-midi à plus de cent kilomètres au nord de la côte nord d’Haïti, où l’alerte rouge a été déclenchée dès dimanche.

Les services météorologiques haïtiens ont prévu des fortes pluies et des rafales de vent violent dans le nord et le centre du pays. « Les autorités haïtiennes ont déclenché l’alerte rouge couvrant l’ensemble du territoire. Le Bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA) et la Mission des Nations Unies en Haïti (MINUSTAH) ont activé un centre commun d’intervention d’urgence. Une évaluation d’évacuation a commencé hier, et une campagne de sensibilisation auprès du grand public a été lancée », a dit Elisabeth Byrs, d’OCHA à Genève.

Des réserves de matériel humanitaire ont été préparées pour l’éventualité d’inondations et de glissements de terrain dans les régions du nord du pays. Dans la ville de Gonaïves, la MINUSTAH est prête à intervenir avec des détachements de police et de sapeurs. Les Services aériens d’;aide humanitaire des Nations Unies sont également mobilisés.

Plus de 100.000 abris d’urgence sont stockés en Haïti, avec une réserve dans les dépôts régionaux au Panama. 360 sites d’évacuation ont été préparés dans l’agglomération de Port-au-Prince, capables d’accueillir 50.000 personnes pendant 48 heures. Des équipements médicaux pour couvrir les besoins d’une population de 10.000 personnes pendant trois mois ont été stockés dans le nord du pays.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.