Primaires socialistes, les partisans de Hollande font le forcing en Haute Garonne

hollandeDans une région de Midi Pyrénées bastion de la gauche et du Parti socialiste, les partisans de François Hollande font le forcing à quelques semaines du premier tour des primaires socialistes. En Haute Garonne, et dans une campagne et un vote où toutes les voix compteront, deux ténors et non des moindres, puisqu’il s’agit de Pierre Cohen et Martin Malvy ont d’ores et déjà choisi le camp Aubry. La candidature aux primaires socialistes  du président du Parti Radical de Gauche et patron, particulièrement influent du quotidien régional de référence “la Dépêche”  Jean Michel Baylet n’est sans doute pas étrangère à cette stratégie, dans la perspective d’un second tour …

Dans cette situation, l’entourage de Hollande a décidé d’amplifier sa campagne dans la région. Première salve : la nomination de Cécile Ha Minh Tu, élue de Haute Garonne dans l’équipe de campagne de François Hollande.

Deuxième salve avec le choix des éditions Privat pour publier le manifeste de campagne du candidat Hollande à la veille des Universités d’été de la Rochelle du Parti socialiste. Enfin, plusieurs “ténors nationaux” seront présents à Toulouse et dans la région pour porter la candidature Hollande.

Le 15 septembre Pierre Moscovici, tiendra une réunion publique à Toulouse, Salle de Barcelone. André Vallini devrait quant à lui tenir meeting dans le sud du département. Enfin et surtout, à l’instar de François Mitterrand, le candidat Hollande tiendra l’un de ses derniers meetings de campagne à Toulouse le 6 octobre 2011, salle Mermoz.

Photo Flickr/François Hollande/CC BY 2.0

3 Commentaires

  1. impressionnant : l’analyse fine des noms des partisans (CF. internet) montre que tous les intellos et grands commis vont de préférence chez Hollande. Assisterait-on à une guerre des classes au PS ?

  2. Le choix de Cecile Ha Minh Tu est intéressant.
    Il faudra que j’aille voir Pierre Moscovici, c’est toujours riche d’enseignement, et je me laisse le temps de faire un choix définitif.
    Cependant, même si chaque voix vont compter, les voix des ténors socialistes locaux seront bien noyées dans celles des sympatisants de gauche. Ce ne sont pas les militants PS qui feront l’élection.
    Donc ces positionnements précoces sont plutôt le signe de jeux d’influences pour la suite au PS me semble t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.