Les études supérieures à Toulouse état des lieux

Au cours de l’année scolaire 2008-2009, l’agglomération de Toulouse comprenait 92 820 étudiants. Traditionnellement troisième ville étudiante de France après Paris et Lyon, Toulouse est devenue le quatrième pôle universitaire de France pour la rentrée 2007. L’université de Toulouse a été fondée en 1229 après l’épisode cathare. Elle a connu un développement important dès sa fondation grâce à la renommée de ses cours de droit. Les trois pôles universitaires qui lui ont succédé depuis sont l’université Toulouse 1 Capitole (UT1 – Toulouse I), l’université de Toulouse-Le Mirail (UTM – Toulouse II) et l’université Paul-Sabatier (UPS – Toulouse III). Cette dernière est la plus grande université de Toulouse, avec 28 056 étudiants5. À ces trois pôles s’ajoute l’Institut national polytechnique de Toulouse (INPT) qui possède le statut d’université.

La ville de Toulouse compte plusieurs établissements proposant des classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE), dont certaines sont particulièrement réputées. Le lycée Pierre-de-Fermat héberge les CPGE scientifiques, économiques ainsi que des sections littéraires. Ailleurs, on trouve les CPGE économiques et commerciales au lycée Ozenne et au lycée privé Saliège (Balma) et des CPGE littéraires pour les filières modernes et en sciences sociales (prépa B/L) au lycée Saint-Sernin.

Dans le privé, Toulouse possède l’Institut catholique de Toulouse qui est un établissement d’enseignement supérieur privé comprenant plusieurs facultés (droit, philosophie, théologie, etc.) et écoles supérieures professionnelles ou d’ingénieur telles que l’école de journalisme de Toulouse (EJT) et l’école d’ingénieurs de Purpan font partie de cette université.

Toulouse possède aussi plusieurs grandes écoles spécialisées dans l’aéronautique comme :

l’ISAE (Institut supérieur de l’aéronautique et de l’espace), rapprochement de SUPAERO (École nationale supérieure de l’aéronautique et de l’espace) et de l’ENSICA (École nationale supérieure d’ingénieurs de constructions aéronautiques)
l’ENAC (École nationale de l’aviation civile)
l’IPSA (Institut polytechnique des sciences avancées)

D’autres grandes écoles parmi lesquelles :

l’ENM (École nationale de la météorologie)
l’ENSEEIHT (École nationale supérieure d’électrotechnique, d’électronique, d’informatique, d’hydraulique et des télécommunications)
l’ENSIACET (École nationale supérieure des ingénieurs en arts chimiques et technologiques).
l’école nationale supérieure agronomique de Toulouse (ENSAT), l’une des cinq Agro de France (avec Paris, Montpellier, Rennes, et Nancy).
l’INSA (Institut national des sciences appliquées)
L’école nationale vétérinaire de Toulouse
l’École nationale du cadastre
l’ICAM (Institut catholique des arts et métiers)
le Groupe École supérieure de commerce de Toulouse (ESC Toulouse)

Enfin, d’autres pôles d’enseignement ont émergé à Toulouse, parfois rattachés à l’université, et couvrent de nombreux domaines tels que la recherche en économie avec l’École d’économie de Toulouse (TSE), les métiers de l’entreprise avec l’Institut d’administration des entreprises de Toulouse (IAE Toulouse), l’administration publique avec l’Institut d’études politiques de Toulouse (« Sciences Po Toulouse »), l’Institut de la promotion supérieure du travail, l’IFAG (l’institut de formation aux affaires et à la gestion), l’école supérieure de commerce et de management (ESARC) et le Centre de formations commerciales et administratives en alternance (CEFIRE), l’ISEG (institut supérieur européen de gestion) L’art et la publicité sont représentés par l’école nationale supérieure d’architecture de Toulouse, l’école supérieure des beaux-arts de Toulouse et l’institut supérieur de communication et publicité (ISCOM). Toulouse est également fortement dotée en écoles spécialisées dans les nouvelles technologies et l’informatique comme l’école supérieure en informatique appliquée (Exia), une antenne de l’école privée Supinfo, l’EPITECH (École pour l’informatique et les nouvelles technologies) et l’IST (Institut supérieur de technologie).

(Wikipedia CC BY-SA 3.0)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.