La guerre en Libye se prolonge, les civils continuent à fuir

L’ONU a conclu sa première mission inter-agences dans les Montagnes de Nafoussa, en Libye, pour évaluer les questions d’accès et de sécurité dans le cadre de la réponse aux besoins humanitaires des populations affectées par les affrontements.

L’équipe s’est rendue dans les villes de Wazin et de Nalut jeudi et de Jadu et de Zintan vendredi.

Le Coordonnateur humanitaire pour la Libye, Panos Moumtzis, a salué l’achèvement de la mission. « La situation humanitaire dans les Montagnes de Nafoussa reste une source de grande préoccupation », a-t-il dit. « Il reste impératif pour les organisations humanitaires d’avoir un accès continu aux Montagnes de Nafoussa pour mener des missions d’évaluation en profondeur afin de déterminer avec exactitude et impartialité les besoins des populations affectées et de pouvoir y répondre ».

Le conflit en Libye s’est propagé à plusieurs villes dans les Montagnes de Nafoussa. Le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) signale que plus de 100.000 personnes ont fui les combats dans les Montagnes de Nafoussa depuis le début de la crise il y a quatre mois. Il s’agit de déplacés internes, alors que plus de 64.000 personnes de la région sont désormais réfugiées en Tunisie.

Les membres de la mission inter-agences ont constaté la destruction de biens dans la ville frontalière de Wazin, où la majorité de la population a fui en raison du bombardement de la ville. A Nalut et dans d’autres zones des Montagnes de Nafoussa, la mission a noté l’accès limité à l’électricité et à l’eau et a entendu les préoccupations des chefs de la communauté locale concernant la réduction rapide des stocks de nourriture, le peu d’argent liquide et l’absence d’emplois.

La mission comprenait des représentants du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et du Programme alimentaire mondial (PAM).

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.