Le pouvoir d’achat du revenu des ménages ralentit

Selon l’INSEE, le pouvoir d’achat ralentit. En cause, expliquent les économistes de l’INSEE : la hausse des impôts qui rognerait ce pouvoir d’achat.

En détails l’INSEEL précise que la “masse salariale reçue par les ménages est un peu plus dynamique qu’au trimestre précédent (+1,1 % après +0,9 %) en raison des accélérations concomitantes de l’emploi et du salaire moyen par tête (SMPT). Les prestations sociales sont également plus dynamiques (+0,8 % après +0,4 %). En revanche, les impôts sur le revenu et le patrimoine progressent fortement ce trimestre (+3,0 %), parce que les régularisations sur les revenus de 2009 avaient conduit à leur repli fin 2010. Au total, le revenu disponible des ménages en valeur décélère légèrement (+0,9 % après +1,0 %)”.

“Le prix de la dépense de consommation progresse plus fortement qu’au trimestre précédent (+0,7 % après +0,5 %) en raison de l’accélération des prix de l’énergie. Au total, le pouvoir d’achat du RDB des ménages décélère (+0,2 % après +0,4 %). Mesuré par unité de consommation, ce qui permet de le ramener à un niveau individuel moyen, il est stable ce trimestre” souligne t on du côté de l’INSEE.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.