accord de paix entre le nord et le sud Soudan

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a salué lundi un accord sur Abyei convenu le 20 juin 2011 entre le gouvernement du Soudan et le gouvernement du Sud-Soudan et a appelé les deux parties à respecter pleinement les dispositions sur la démilitarisation de la zone et sur l’établissement d’une administration et d’une police.

Le Secrétaire général a également appelé les deux parties « à coopérer pleinement avec les Nations Unies et le gouvernement d’Ethiopie pour le déploiement de soldats et de policiers chargés du maintien de la paix dans la zone », a ajouté le porte-parole du Secrétaire général dans une déclaration.

Ban Ki-moon a remercié le Groupe de haut niveau de l’Union africaine dirigé par l’ancien Président sud-africain Thabo Mbeki et le Premier ministre d’Ethiopie, Meles Zenawi, pour ses efforts consacrés à faciliter l’accord avec le soutien de la Mission des Nations Unies au Soudan (MINUS). Il a promis le plein soutien des Nations Unies aux parties pour faciliter sa mise en oeuvre.

« Le Secrétaire général appelle toutes les parties concernées à continuer de fournir leur pleine coopération à l’Union africaine pour arriver à un accord sur toutes les questions en suspens liées à l’Accord de paix global et sur les arrangements post sécession », a ajouté son porte-parole. Il appelle également toutes les parties à « cesser immédiatement les hostilités dans l’Etat du Sud-Kordofan et à fournir leur pleine coopération aux agences humanitaires en répondant aux besoins de la population affectée ».

La région d’Abyei, qui se situe à la limite entre le Nord et le Sud-Soudan, est en proie à des affrontements depuis plusieurs mois. L’Accord de paix global qui a mis fin en 2005 à la guerre civile entre le Nord et le Sud du Soudan prévoyait l’organisation d’un référendum d’autodétermination à Abyei en janvier 2011, en même temps que celui sur l’autodétermination du Sud-Soudan. Faute d’accord sur la composition d’une commission électorale, le scrutin avait été reporté. Le Sud-Soudan de son côté a voté massivement pour la sécession, qui entrera en vigueur le 9 juillet 2011.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.