Syrie : l’ONU demande l’ouverture d’un couloir humanitaire

Le Secrétaire général, Ban Ki moon, a indiqué mercredi que les Nations Unies vont continuer d’insister pour que les autorités syriennes autorisent l’envoi d’équipes humanitaires dans les villes et villages où les forces de sécurité ont violemment réprimé les manifestations, faisant de nombreux blessés et morts ces dernières semaines.

arrestations de masse

« J’exhorte une nouvelle fois le Président Bashar Al Assad à tenir compte des appels du peuple à la réforme et à la liberté et de mettre un terme à l’usage excessif de la violence et aux arrestations de masse de manifestants pacifiques », a déclaré mercredi le Secrétaire général de l’ONU lors d’une conférence de presse à Genève, en Suisse.

Il a appelé le président syrien à prendre des mesures « courageuses et décisives avant qu’il ne soit trop tard ».

Selon la presse, des centaines de personnes auraient été tuées ces dernières semaines en Syrie par les forces de sécurité lors de manifestations dont les aspirations sont largement inspirées par les récents mouvements populaires qui ont éclaté en Afrique du Nord depuis le début de l’année.

Mardi, la Secrétaire générale adjointe des Nations Unies aux affaires humanitaires, Valerie Amos, a également exprimé son inquiétude sur le manque d’accès des travailleurs humanitaires à certaines zones de la Syrie.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.