Coupe du monde 2011 : Les choix de Lièvremont à la loupe

800px-Ecosse-France_2010Marc Lièvremont a annoncé aujourd’hui sa liste de présélection de 32 joueurs pour participer au mondiale en Nouvelle-Zélande. Une liste sans trop de vagues, exceptés les évictions de Chabal, Jauzion et Poitrenaud.

Fini la « Chabal mania »

Marc Lièvremont vient surement de mettre fin à la carrière de Sebastien Chabal en équipe de France. Une aventure qui a commencé le 4 Mars 2000 face à l’Ecosse pour le plus médiatique des rugbyman français. Sa longue barbe et ses quelques exploits de fin de saison n’auront pas suffit à combler un manque de régularité évidente dans ses performances. «J’ai assuré à Sébastien qu’il n’avait été jugé que sur le sportif et que la polémique n’avait rien à voir avec mon choix, a notamment déclaré le sélectionneur. Mais depuis un an je vois le jeune Raphaël Lakafia progresser. Et Louis Picamoles a un gros potentiel. Le choix n’était pas facile car Sébastien Chabal est important dans le groupe. Mais j’ai choisi de miser sur des joueurs plus jeunes à la progression constante.».

Jauzion et Poitrenaud aux abonnés absents

Le sélectionneur l’assure « les deux Toulousains ne payent pas leurs performances lors du dernier Tournoi.». Quelque soient les raisons, Yannick Jauzion (33 ans) et Clément Poitrenaud (29 ans) ont surement tiré un trait définitif sur leur carrière internationale. A l’inverse, l’autre Toulousain Cédric Heymans fait son grand retour dans la pré-liste des mondialistes, 1 an et demi après sa dernière sélection. Un retour en grâce obtenu par ses très bonnes prestations récentes avec le club du Stade Toulousain.

Huget et Estebanez conservés

Critiqué pour ces performances mitigées durant le tournoi des 6 nations, Yohan Huget a été préselectionné pour participer au mondiale en Nouvelle-Zélande. Le bayonnais plaid au sélectionneur pour ses qualités athlétiques hors norme pour un joueur de son poste. Le briviste Estebanez fait également partit de cette liste malgré un tournoi assez faible.

Chez les avants, pas de surprise, la liste élargit ayant permis au sélectionneur de récupérer des cadres blessés comme Fabien Barcella ou Thomas Domingo.

Le groupe France aura un accent très toulousain avec pas moins de neuf rouges et noirs parmi la liste. Bien représenté également, Biarritz avec six représentants et Clermont avec cinq « jaunards » dans le groupe. Le sélectionneur termine son élocution en déclarant qu’il a peut-être «la sensation de pouvoir se tromper sur ses choix.» Mais à 120 jours du début de la Coupe du monde, sa certitude «d’être dans le vrai» et de posséder «un groupe compétitif» est inaltérable.

Photo CC/Ben.83 : la mêlée française face à la mêlée écossaise dans le tournoi des 6 nations 2010

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.