Nicolas Hulot officiellement candidat à la présidentielle

800px-Nicolas_Hulot_-_Huma_2008,_6405Ses proches avaient fait part de ses intentions. L’animateur d’Ushuaïa explique mercredi dans une tribune publiée dans le journal Le Monde pourquoi il est candidat à l’élection présidentielle de 2012. Dans ce document, Nicolas Hulot y soigne tout particulièrement sa sensibilité sociale. Des questions sociales servent d’introduction à un texte qui ressemble fortement à une profession de foi et à une feuille de route. Hulot fixe un cap simple : “je n’ai pas d’autre ambition que de contribuer à ouvrir la voie d’une société nouvelle, écologique et sociale”. Dans ce texte, Nicolas Hulot, dont la position à l’égard de la chaîne télévision TF1 n’a pas encore été annoncé, n’oublie pas d’égratigner Nicolas Sarkozy sur les questions du “vivre ensemble”. Les tacticiens de la politique retiendront l”appel lancé au parti politique Europe Ecologie les Verts et les quelques phrases traitant des éventuelles alliances …

Morceaux choisis :

“j’ai mesuré l’aggravation simultanée des inégalités et des destructions de la nature.” ; “La marche triomphante du progrès prend les allures d’un immense malentendu”.

“En France aussi les conditions de vie se dégradent. Les difficultés s’accumulent. La précarité devient un sentiment prégnant. C’est, pour beaucoup de nos compatriotes, la peur quotidienne du chômage, du déclassement, de l’exclusion, c’est l’angoisse des factures et des fins de mois difficiles, le piège de l’endettement, le stress de la compétition, le mal être récurrent, la perte des repères, la dissolution du lien collectif et des solidarités”.

“fixant ensemble de nouvelles priorités qui rompent avec le capitalisme sauvage” ; “Des moyens existent pour faire décroître l’empreinte écologique, protéger la santé, soustraire les biens communs à la spéculation, remettre la finance à sa place, tisser les solidarités ici et avec les pays du Sud, fortifier la démocratie.” ; “Aux peurs et aux pulsions identitaires qui désagrègent les liens du vivre ensemble, il faut opposer un projet de société constructif et partagé”

“Dans mon esprit, il n’y aura aucun soutien automatique à qui que ce soit.” ; “je sollicite le soutien de l’ensemble des écologistes et notamment de mes amis d’Europe Ecologie-Les Verts, mais aussi plus largement de toutes celles et de tous ceux qui ne se résignent pas au déclin conjoint de l’humanité et de la nature.”

“J’ai donc décidé d’être candidat à l’élection présidentielle et de mettre au service du changement le capital de confiance que j’ai pu accumuler auprès des Françaises et des Français.”

Photo CC/Olivier « toutoune25 » Tétard : Nicolas Hulot à la tribune

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.