le chanteur Michel Martelly élu président d’Haïti

La Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti (MINUSTAH) s’est réjouit mardi de la publication des résultats préliminaires du second tour des élections présidentielle et législatives en Haïti par le Conseil électoral provisoire (CEP) et a salué la maturité des acteurs politiques.

Dans un communiqué, la MINUSTAH a salué « le fait que les acteurs politiques haïtiens accueillent cette annonce avec maturité, démontrant ainsi leur souci de respecter la voix du peuple et le jeu démocratique ». Elle a invité « tous les candidats ayant des contestations relatives à ces résultats préliminaires à les introduire dans le strict respect des prescrits de la Loi électorale ».

Selon la presse, le chanteur populaire Michel Martelly a remporté l’élection présidentielle haïtienne avec 67,5% des voix contre 31,6% à sa rivale Mirlande Manigat.

« Considérant le large écart entre les deux candidats et alors que ces résultats préliminaires peuvent faire l’objet de contestations, il semble difficile d’imaginer que le processus de contestation des voix puisse inverser ce résultat provisoire », a indiqué la porte-parole de la MINUSTAH, Sylvie Van Den Wildenberg, joint mardi par téléphone par le Centre d’actualités de l’ONU.
La MINUSTAH a souhaité « que les prochaines étapes du processus devant aboutir à la proclamation des résultats définitifs se déroulent dans une atmosphère sereine ».
La Mission a déployé plus de 8.500 casques bleus et 4.000 policiers de l’ONU pour soutenir les quelques 9.000 policiers haïtiens lors du processus électoral.
« A ce jour, la situation est calme dans le pays, aucun incident majeur n’a été rapporté. L’objectif des prochains jours est de continuer à assurer la sécurité », a ajouté la porte-parole de la MINUSTAH.
Elle a également indiqué que les résultats définitifs seraient publiés le 18 avril prochain et que l’investiture du président se déroulerait à la mi-mai.
La MINUSTAH a salué « la patience et le calme dont ont fait preuve les citoyennes et les citoyens haïtiens depuis le début de ce processus et les encourage tous à maintenir cette attitude responsable jusqu’à l’annonce des résultats définitifs ».
Enfin, la Mission a exprimé « le voeu que ces élections une fois menées à terme pourront être qualifiés d’élections libres, justes, transparentes et historiques, et qu’elles donneront un élan unique au nouveau gouvernement pour prendre à bras le corps les immenses chantiers en cours, en particulier ceux de la reconstruction et du renforcement de l’;état de droit ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.