Cantonales : forte abstention, la gauche gagnante, le Front national confirme, l’UMP défaite

800px-Election_MG_3455Le second tour des élections cantonales a confirmé la tendance du premier tour. Marqué par une très forte abstention, supérieure à 50%, le scrutin confirme la montée en puissance du parti socialiste et de la gauche, marque un tournant pour le Front National de marine Le Pen qui gagne deux cantons. Malgré quelques succès ça et là, l’UMP de Nicolas Sarkozy et Jean François Copé sort affaiblie de cette élection. Mais le premier parti de France est bien celui des abstentionnistes. Quelques 55% des citoyens n’ont pas trouvé utile de se déplacer dans les bureaux de vote dimanche. Cette abstention s’élève à 54% dans le département de Haute Garonne.

A GAUCHE

Grand vainqueur de cette élection locale, le Parti socialiste. A un an des élections présidentielles, le parti de Martine Aubry renforce ses majorités dans les assemblées départementales et devrait remporter deux nouveaux départements : le Jura et les Pyrénées Atlantiques. Sur toute la France, le Parti socialiste devrait diriger une très large majorité des départements. Les alliés du PS progressent également. Les Verts réalisent des bons scores et intensifient leur présence dans les assemblées départementales. En Haute Garonne, sur le canton de Colomiers pourtant fief du PS, un Vert écarte même le candidat du PS au second tour. Le Front de Gauche, alliance du PCF et du Parti de Gauche de Jean Luc Mélenchon progresse en pourcentage et en nombre de voix.

A DROITE

C’est une défaite pour l’UMP de Jean François Copé. Les dirigeants du parti de Nicolas Sarkozy ont reconnu leur défaite et ont, globalement fait part de leur déception. Défaite symbolique : celle d’Isabelle Balkany, très proche du locataire de l’Elysée et un temps pressentie pour reprendre à Patrick Devedjian la présidence du fief sarkozyste du département des Hauts de Seine. ça et là l’UMP réussit à résister. Dans le département de l’Aveyron par exemple qui reste à droite. Au sein de l’UMP, la stratégie de Nicolas Sarkozy fait désormais l’objet de vifs débats. Jean François Copé dit cependant avoir entendu 5 sur 5 le message des électeurs et maintient le débat, très critiqué, sur la laïcité.

Malgré l’absence d’élus Front National dans les assemblées départementales, le parti de Marine Le Pen sort renforcé du scrutin. Présent dans de nombreux second tours, les candidats FN progressent en pourcentage et en voix. Ces candidats Front National ont bénéficié de forts reports de voix, notamment dans les cantons de Mazamet ou Graulhet dans le Tarn. Le Front National gagne deux cantons dans le sud est de la France. Mais les deux principaux lieutenants de marine Le Pen, Steve Briois et Louis Aliot échouent au marche du Conseil général.

Photo CC/Rama

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.