Côte d’Ivoire : le massacre du marché d’Abobo, un crime contre l’humanité pour l’ONU

Le massacre commis jeudi après midi sur un marché du quartier d’Abobo, à Abidjan, par des forces loyales à l’ancien Président Laurent Gbagbo et qui aurait fait une centaine de morts de blessés pourrait constituer un crime contre l’humanité, ont estimé vendredi la Haut commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Navi Pillay, et l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI).

« Il est difficile de ne pas conclure que cet acte pourrait constituer un crime international, potentiellement un crime contre l’humanité », a dit le porte-parole de la Haut commissaire, Rupert Colville.

« Nous sommes très inquiets sur la situation en Côte d’Ivoire qui semble s’être encore détériorée ces dernières semaines », a-t-il ajouté. « Un tel acte contre des civils pourrait constituer un crime contre l’humanité », a également prévenu vendredi l’ONUCI onusienne par communiqué.

Selon la Mission, « l’examen des projectiles tirés jeudi après midi au marché d’Abobo et dans ses environs permet de confirmer qu’il s’agissait d’obus de mortiers de 81 mm. Les forces de sécurité du camp du Président Gbagbo ont tiré les obus à partir d’un camp militaire faisant une centaine de victimes, tués et blessés confondus ».

L’ONUCI a réitéré qu’elle se réserve « le droit de prendre des mesures appropriées en vue d’assurer la protection des civils, conformément à son mandat ».

Peu après les tirs, l’ONUCI a dépêché jeudi après midi une patrouille robuste accompagnée d’experts des droits l’homme afin d’évaluer la situation à Abobo. L’équipe sur place a pu observer que des forces armées du camp de l’ancien Président Laurent Gbagbo ont tiré au moins six projectiles sur le marché.

Plus tôt dans la journée, l’ONUCI avait indiqué lors d’une conférence de presse à Abidjan que le nombre de personnes tuées en Côte d’Ivoire depuis la mi décembre 2010 avait atteint 410 et soulignait un accroissement récent du nombre de victimes en raison de la flambée de violence due à l’impasse politique.

Articles Récents

Lourdes, mère et fils associés dans un trafic de drogue

Lourdes, mère et fils associés dans un trafic de drogue

A l'issue d'un banal contrôle routier, la police nationale des Hautes Pyrénées a démantelé un réseau de drogue à Lourdes.…

2 juin 2021
Toulouse – L’Établissement français du sang lance un appel d’urgence à la mobilisation

Toulouse – L’Établissement français du sang lance un appel d’urgence à la mobilisation

Après les jours fériés de mai qui ont causé une baisse importante des réserves de sang, l’EFS constate avec le…

2 juin 2021
Covid19 – sur le front des variants

Covid19 – sur le front des variants

Covid-19 : le variant indien menace le déconfinement du Royaume-Uni. Le gouvernement britannique fait face à de vives critiques mardi…

2 juin 2021
Toulouse – 2 opérations de vaccination exceptionnelles à Reynerie et Bagatelle

Toulouse – 2 opérations de vaccination exceptionnelles à Reynerie et Bagatelle

En parallèle de la campagne de vaccination massive menée sur l'ensemble du territoire pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, la…

1 juin 2021
Cahors, Saint-Cirq-Lapopie, ce que Macron va faire dans le Lot

Cahors, Saint-Cirq-Lapopie, ce que Macron va faire dans le Lot

A quelques jours du premier tour des élections régionales et départementales, le chef de l'Etat Emmanuel Macron se rendra pendant…

1 juin 2021
Occitanie : forte croissance de la filière photovoltaïque

Occitanie : forte croissance de la filière photovoltaïque

La Chambre de Commerce et d'Industrie d'Occitanie vient de publier des données prospectives de la filière photovoltaïques, elles sont très…

1 juin 2021