Le fils de Kadhafi dit avoir financé la campagne présidentielle de Sarkozy

600px-Nicolas_Sarkoky_Bastille_Day_2008_n3Information ? Tentative d’intoxication ? Les proches du Colonel Kadhafi avaient assuré disposer d’une information qui pourrait faire tomber le président Nicolas Sarkozy. Une annonce faite au lendemain d’une déclaration par laquelle le chef de l’Etat français avait reconnu le gouvernement des insurgés libyens et proposé, avec la Grande Bretagne, de bombarder certaines cibles de l’armée restée fidèle au dictateur. Une position  non suivie par l’Union européenne. Et une option écartée par le Conseil de sécurité de l’ONU.

Dans un contexte de guerre civile et donc de bataille psychologique, le clan Kadhafi a, aujourd’hui par la voix de Saïf Al-Islam Kadhafi, fils du Colonel au pouvoir depuis plus de 30 ans, précisé sa menace.
Dans une interview exclusive de Saïf Al-Islam Kadhafi, ce mercredi sur Euronews : le fils du Colonel déclare “Tout d’abord, il faut que Sarkozy rende l’argent qu’il a accepté de la Libye pour financer sa campagne électorale. C’est nous qui avons financé sa campagne, et nous en avons la preuve. Nous sommes prêts à tout révéler. La première chose que l’on demande à ce clown, c’est de rendre l’argent au peuple libyen. Nous lui avons accordé une aide afin qu’il oeuvre pour le peuple libyen, mais il nous a deçu. Rendez-nous notre argent. Nous avons tous les détails, les comptes bancaires, les documents, et les opérations de transfert. Nous révélerons tout prochainement”.

Une nouvelle menace à laquelle l’Elysée n’a toujours pas réagi.

Il est à noter que le fils du Colonel Kadhafi annonce dans cette interview que “Les opérations militaires sont finies. Dans 48 heures tout sera fini. Nos forces sont presque à Benghazi. Quelle que soit la décision, ce sera trop tard”.

Photo CC/Marie-Lan Nguyen : Nicolas Sarkozy et le général Jean-Louis Georgelin, chef d’état-major des armées, passent en revue les troupes lors du défilé du 14 juillet 2008 sur les Champs-Élysées, Paris.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.