Libye-Kadhafi “Personne n’a l’autorité pour attaquer et massacrer des civils”

800px-Muammar_al-Gaddafi,_12th_AU_Summit,_090202-N-0506A-324« Il n’y aura aucune impunité en Libye », a prévenu jeudi le Procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo, lors d’une conférence de presse à La Haye, au cours de laquelle il a confirmé l’ouverture d’une enquête sur de possibles crimes contre l’humanité perpétrés par le régime du dirigeant libyen Mouammar Qadhafi.

Rappelant que la Conseil de sécurité a saisi la CPI samedi dernier et soulignant que « les forces de sécurité loyales au colonel Kadhafi ont attaqué des manifestants pacifiques dans plusieurs villes de Libye depuis le début du soulèvement le 15 février », Luis Moreno Ocampo a indiqué que sept personnes, dont le colonel Qadhafi, étaient visées par cette enquête.

Le Procureur a prévenu ces personnes que « si les forces sous leurs ordres commettent des crimes, elles pourraient en être tenues responsables pénalement ». Il a précisé que son bureau allait enquêter « dans les semaines à venir, pour savoir quels sont les plus hauts responsables des crimes les plus graves commis en Libye ».

Luis Moreno Ocampo a également souhaité mettre en garde les responsables de l’opposition, pour leur rappeler qu’ils pourraient aussi faire l’objet d’enquêtes et de poursuites internationales « en cas d’accusations contre eux ». « Personne n’a l’autorité pour attaquer et massacrer des civils », a-t-il fermement insisté.

Le Procureur de la CPI a conclu en indiquant que le résultat des enquêtes serait transmis à aux juges de la juridiction internationale, « qui décideront ensuite s’ils lancent, ou non, un ou plusieurs mandats d’arrêt ».

L’ouverture de cette enquête intervient cinq jours après l’adoption à l’unanimité par le Conseil de sécurité d’une résolution instaurant des sanctions internationales contre le régime libyen et saisissant la CPI et deux jours après le vote de l’Assemblée générale de l’ONU suspendant la Libye du Conseil des droits de l’homme.

La situation humanitaire devient également alarmante. Selon les agences de l’ONU déployées sur le terrain, près de 180.000 personnes, essentiellement des expatriés étrangers, ont fui la Libye ces derniers jours en rejoignant les frontières avec la Tunisie à l’ouest, l’Egypte à l’est et le Niger au sud.

Photo DP/U.S. Navy photo by Mass Communication Specialist 2nd Class Jesse B. Awalt

Articles Récents

Lourdes, mère et fils associés dans un trafic de drogue

Lourdes, mère et fils associés dans un trafic de drogue

A l'issue d'un banal contrôle routier, la police nationale des Hautes Pyrénées a démantelé un réseau de drogue à Lourdes.…

2 juin 2021
Toulouse – L’Établissement français du sang lance un appel d’urgence à la mobilisation

Toulouse – L’Établissement français du sang lance un appel d’urgence à la mobilisation

Après les jours fériés de mai qui ont causé une baisse importante des réserves de sang, l’EFS constate avec le…

2 juin 2021
Covid19 – sur le front des variants

Covid19 – sur le front des variants

Covid-19 : le variant indien menace le déconfinement du Royaume-Uni. Le gouvernement britannique fait face à de vives critiques mardi…

2 juin 2021
Toulouse – 2 opérations de vaccination exceptionnelles à Reynerie et Bagatelle

Toulouse – 2 opérations de vaccination exceptionnelles à Reynerie et Bagatelle

En parallèle de la campagne de vaccination massive menée sur l'ensemble du territoire pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, la…

1 juin 2021
Cahors, Saint-Cirq-Lapopie, ce que Macron va faire dans le Lot

Cahors, Saint-Cirq-Lapopie, ce que Macron va faire dans le Lot

A quelques jours du premier tour des élections régionales et départementales, le chef de l'Etat Emmanuel Macron se rendra pendant…

1 juin 2021
Occitanie : forte croissance de la filière photovoltaïque

Occitanie : forte croissance de la filière photovoltaïque

La Chambre de Commerce et d'Industrie d'Occitanie vient de publier des données prospectives de la filière photovoltaïques, elles sont très…

1 juin 2021