Qualité de l’air “médiocre” à Toulouse

Fotolia_7037325_SCe jeudi l’indice de qualité de l’air devrait rester médiocre sur Albi, Castres, Tarbes et Toulouse du fait de la présence d’une masse d’air chargée en particules en suspension sur grande une partie de la France a indiqué l’Observatoire de l’Air en Midi Pyrénées, l’ORAMIP.
Mercredi, l’indice de qualité de l’air a été médiocre sur les quatre agglomérations du fait des niveaux de concentration en particules en suspension PM10 dans l’air ambiant. Il est à un niveau de 7 sur une échelle de 1 à 10.

Le calcul des indices de la qualité de l’air est défini par l’arrêté ministériel du 22 juillet 2004 entré en vigueur au 1er janvier 2005, abrogeant les arrêtés du 10 janvier 2000 et du 25 juillet 2001.

Dans les agglomérations de plus de 100 000 habitants, le calcul de cet indice de qualité de l’air est une obligation réglementaire, l’indice s’appelle “indice ATMO”.
Le calcul de l’indice ATMO fait intervenir quatre polluants : le dioxyde de soufre (SO2) , le dioxyde d’azote (NO2) , l’ozone (O3) et les particules en suspension d’un diamètre inférieur à 10 microns (PM10)

Photo © AirborneSoldier – Fotolia.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.