Ligne G du Tramway : les 5 propositions de Moudenc

L’avis de la Commission d’enquête publique sur le projet de ligne G du tramway est “accablant” pour la Municipalité a réagi l’ancien maire de Toulouse Jean Luc Moudenc. “A sa lecture, de multiples et graves problèmes apparaissent du fait de ce projet dont l’utilité même est très contestable” a encore dit le désormais président de la fédération UMP de Haute Garonne.

“Comment peut-on, dans le même temps, dire qu’il n’y a pas assez d’argent à Tisséo et consacrer à ce projet 116 millions d’euros plus 8 à 10 millions d’euros par an, afin d’attirer à peine 4 450 à 5 100 voyageurs supplémentaires par jour ? En comparaison, les 2 lignes de métro en transportent 400 000 quotidiennement !” a souligné un Jean Luc Moudenc qui fut lui aussi dirigeant de Tisséo

“Comment peut-on, dans le même temps, dire qu’il n’y a pas assez d’argent à Tisséo et amener le tramway dans un quartier déjà desservi par le métro ? Mieux vaudrait le développer là où il n’y a pas de métro ! Ce lourd investissement est consenti pour « des gains de temps peu significatifs voire nuls » écrit la Commission qui précise que ce projet va provoquer « des ralentissements » et de la « congestion »” indique encore le leader de l’opposition municipale Moudenc qui fait part de ses propositions.

“1. Abandonner le projet actuel qui ne tient pas la route ; 2. Bâtir un nouveau projet avec un tracé différent et de nature à créer moins de problèmes ; 3. Etudier de façon approfondie l’idée d’un tracé passant par le Pont du Stadium ; 4. Concevoir une ligne dont la longueur ferait d’emblée une dizaine de kms de façon à attirer davantage de voyageurs ; 5. Renoncer à une inauguration avant les élections municipales de 2014 et ne tenir compte d’aucun paramètre électoral.”

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.